Le Pégase

Antoine Sanchez

« Au Pégase, il y a ceux qui sont là depuis toujours. Le zinc, la bête et ce verre que l’on brandit en guise de prière, entre soif de joute et d’immobile. »


Dans ce court roman, vous découvrirez un bar-tabac hors du temps, hanté par ses habitués, personnages en demi-teintes et véritables icônes du lieu, qui se trouvent avoir plus de relief qu’il n’y paraît.

Ce texte émaillé de réflexions métaphysiques est un vrai petit théâtre, fait de ces vies cabossées dont on détourne habituellement le regard.

Bienvenue au Pégase !

15 € — 108 pages — Parution : 26/11/2020 — ISBN : 9782956166023 — Format : 13 x 18 cm
1er tirage — Impression : Corlet — Papiers : Fedrigoni — Graphisme : AAAAA Atelier

L’auteur :

Né dans les années 80 en Haute-Savoie, Antoine Sanchez grandit sur les berges du Léman.
À l’origine contrebassiste, il partage son temps entre les ressources humaines, la composition musicale, les concerts et le travail d’écriture. Il vit aujourd’hui à Chalon-sur-Saône.

L’extrait :


« Au Pégase, il y a ceux qui sont là depuis toujours. L’Allemand, qui remue des pièces dans sa poche pour dire qu’il est bien là. Le professeur a sa table juste au centre ; il fait des ronds sur le bord du verre.
Le colonel marmonne dans sa barbe, vautré sur sa chaise. Le musicien se tient debout au comptoir. Le derrière du libraire déborde du tabouret.
Quand l’aristo passe, c’est jour de fête, tout le monde se sent plus important.
Le matin, les patrons sortent la terrasse sur un coin de trottoir en bord de route. On y échoue généralement faute de trouver mieux ailleurs.
Une grande baie vitrée donne sur la rue. De l’extérieur on voit les vieilles banquettes en cuir, dont certaines sont déchirées, et une tête de cheval empaillée sur le mur du fond. Pour aller aux toilettes, il faut demander au patron. Raymond. C’est lui le gardien de la clef. Plongeant la main dans un pantalon en velours marron à grosses côtes qu’il porte quelle que soit la saison, il vous la tend, le regard fier, presque halluciné. »

On en parle :


Le Matricule des Anges

« Le Pégase célèbre ce monde faussement figé, qui maintient à flot toute une communauté d’individus originaux dans leur banalité, et dont la moindre étincelle suffit à sauver une journée. » Camille Cloarec

Lire l’article

France Bleu

« On vous emmène dans ce bar-tabac où l’on croise des habitués, des trognes. » Valérie Pierson

Écouter l’interview

La Semaine

« Le Pégase, c’est le titre du premier roman d’Antoine Sanchez, un futur trentenaire né en Haute-Savoie et installé à Lyon, mais aussi le nom du bar-tabac […], où se situe l’action du livre. » Pierre Théobald

Lire l’article

Les prix ?


Sélectionné par le Prix Hors-Concours 2021

Sélectionné par le Prix Mon’s Livre 2022